En Creuse, il restaure des velos Afin de des tournages de films ainsi que series

En Creuse, il restaure des velos Afin de des tournages de films ainsi que series

« Moi, j’essaie de rajeunir les vieux ainsi que vieillir les jeunes. » De prime abord, Dominique Hendrickx pourrait etre chirurgien. Neanmoins, sa blouse n’est jamais blanche car teintee de cambouis. Dans le atelier, pas de bistouri, plutot des clefs a molette. Il ne restaure pas nos visages, mais les velos. Et, sur ce sujet, le Creusois d’adoption en connait votre rayon. Au c?ur du calme village de Saint-Martial-le-Mont, se preparent, en coulisses, des tournages de films et de series.

Le Creusois d’adoption ne compte pas ses heures quand il reste dans son atelier.

Du collectionneur au restaurateur

Habite par cette passion du deux-roues depuis son adolescence, votre pere de resilier casualdates deux enfants s’est naturellement mue en collectionneur et revendeur.

Mais il a change de braquet, au rythme des rencontres que notre vie va offrir.

« Par le plus grand des hasards, j’ai rencontre, via une brocante, des personnes qui cherchaient des velos pour un tournage. On m’a facilement reclame des velos anciens, du debut ou du milieu du XXe siecle. Apres, c’etait a moi de jouer. »

Sa premiere experience est ainsi toute recente. Cela s’agit une serie Paris Police 1900, diffusee concernant Canal + en debut d’annee.

Le souci du detail est toujours important Afin de eviter l’anachronisme.

Encyclopedie du velo et amoureux du bricolage

D’un ?il avise, Jimmy, comme le surnomment affectueusement ses amis, s’est rejoui de voir ses ?uvres sur petit ecran. « Je n’ai jamais Canal donc j’suis alle voir ca chez un voisin. Je reperais vite quand je voyais un de mes velos. C’est tel si la Creuse y est. » Et J’ai Creuse va i  nouveau y etre. Du moins sur la deuxieme saison de une telle serie.

« Ils m’ont reclame vingt-cinq velos. J’ai deja celui qui sera utilise avec l’acteur principal. Il convient franchement vieillir les pedales. D’habitude, on change surtout les guidons mais chaque modele est tout autre. »

Dominique Hendrickx n’a inutile de se plonger dans des livres pour se lancer au sein d’ une restauration.

L’encyclopedie, c’est lui. Et ca, les producteurs l’ont bien compris. « J’avais deja beaucoup de savoirs sur le velo donc ils savent que je peux les guider. Ils me laissent rapidement une liberte pour ne point faire passer, a l’ecran, des elements qui ne sont aucune la excellente epoque. »

Le mythique grand bi reste une des plus belles pieces de sa collection.

Pour persuader, il a des atouts en cascade

Mais le ultime atout est… physique. Avant de reparer des velos, il faisait mine d’abimer son corps.

« J’ai ete cascadeur pendant pas mal d’annees donc tout et cela touche a toutes les risques sur des vehicules, je connais. Concernant le freinage et la tenue du guidon, il convient avoir un peu d’experience. »

De l’experience physique Afin de savoir que le grand bi necessite un certain entrainement. D’une connaissance pour apprecier la valeur d’un velo Caminade. « Ils ont ete crees via un couturier qui voulait faire des velos De surcroit en plus legers. Comme aujourd’hui enfin. »

La recuperation reste une etape tres importante dans la restauration.

Aujourd’hui, il porte un regard des fois critique via l’evolution de cet objet melant le fonctionnel et le divertissement. « Avant, les velos etaient construits a mon tour avec des personnes qui ne faisaient que ca une journee. Mais, maintenant, on n’arrive limite plus a faire les memes soudures qu’avant. Peu de personnes seront capables de retrouver votre technique. » Et parmi ces individus, Il existe Dominique Hendrickx.

Texte : Alix Vermande

Photos : Bruno Barlier

Deja un comentario